Sophrologie Quesako

Généralités

Si nous définissons la sophrologie comme elle est parfois définie sur certains sites web, je suis sur que vous partirez très vite en courant. Il n’y a, en effet, pas une mais des sophrologies. Certains défendent la leur comme étant LA seule vraie et l’authentique, on y là retrouve un comportement bien humain ! En fait la sophrologie est un terme qui désigne un ensemble de techniques qui existent depuis bien longtemps en orient et en occident et qui ont été rapportées par un psychiatre colombien appelé Caycédo; Quand il a apporté cela, il l’a fait avec un collectif de personnes (JP Hubert, J Donnars…) qui l’ont plus ou moins aidés dans cette tâche sur la France et dans la difficile tâche de trouver une méthode « européanisée ».

Ils étaient essentiellement médecins et ils ont ensembles, définis ce qu’on allait pouvoir « loger » dans ce nouvel ensemble comme techniques qui allaient pouvoir se regrouper sous le terme de « sophrologie ». Il fallait imaginer et déterminer comment l’on pouvait intégrer cela à une médecine ou au monde « scientifique » qui était à l’époque assez réticent. Le développement des neurosciences et de la la physique quantique, le renouvellement rapide de la connaissance fait que toutes ces techniques pratiquées à l’époque de manière désorganisée, sous l’égide du new-age, de l’ésotérisme et de toute discipline ou « tendance » hérétique tendent aujourd’hui à trouver de plus en plus de sens car elles s’expliquent désormais scientifiquement et notamment grâce aux recherches des physiciens quantiques et autres.

Les hérésies d’hier sont devenues les réalités d’aujourd’hui. La méditation qui est sortie du contexte de la religion est maintenant étudiée par la médecine, suite à ces expériences menées notamment avec des moines ont permis de créer une technique appelée « pleine conscience ».

Elle fut développée par le professeur Jon Kabat Zinn. Mais cette technique n’a encore une fois rien de neuf, puisque la sophrologie et diverses autres techniques ne peuvent fonctionner efficacement que grâce à la pleine conscience et un fonctionnement dans « l’ici et maintenant » Cela fait partie de ce qui est fondamental d’ailleurs pour qu’une technique de développement de soi travaille correctement sur l’être Pleine conscience, sophrologie, Reiki n’ont, en effet, que comme seul but que de faire émerger à l’être qui le pratique, le principe de sa conscience, c’est a dire cette partie méconnue de l’être qui sort de sa forme et du visible mais qui est l’essence de celui-ci. C’est d’ailleurs pour cette raison que le principe de base de la sophrologie est « pour que la conscience soit connue ». Pour en savoir plus sur nos formations

Quand l’être découvre sa conscience, son grand Soi (si cher à CG Jung dans son principe d’individuation), il retrouve son équilibre intérieur parce qu’il retrouve sa complétude. il est alors moins dominé par son ego qui ne jure que par lui et cela lui permet d’atteindre une dimension jusqu’alors inconnue. Souvent cette dimension ne s’acquiert que par « illumination », éveil soudain ou expansion de conscience. (Un peu comme Archimède dans son bain pour qui tout devint clair sans en comprendre le pourquoi). Mais actuellement « Ut conscientia noscatur » reste encore souvent d’ailleurs trop souvent lié à « solis sacerdotibus » et c’est pour cette raison que sophrologie et pleine conscience sont des techniques idéales pour amener à l’être une dimension de sa conscience qui lui est révélée de manière plus compréhensible mentalement parlant.

Domaine d’application

Ces outils sont parfaits pour tout ce qui concerne la découverte de ses propres ressources, pour s’épanouir donc pour améliorer en général sa qualité de vie IL permet à un sportif d’être plus performant, de diminuer l’anxiété ( calme général et sommeil), de combattre certaines addictions ou troubles comme celui du comportement alimentaire. Ces outils permettent de gérer le stress et les émotions et prévenir le burn-in, le burn-out, le bore-out et le brown-out. Ils permettent de retrouver naturellement un état de bien-être, d’équilibre et d’harmonie. Il est utile encore dans l’accompagnement avant et après accouchement et permet de se détendre avant une intervention médicale Aussi pour préparer un examen ou un rendez-vous important ( embauche, permis de conduire, concours, discours..) Ils donnent aux enfants les moyens de rester concentrés, d’être plus attentif et d’améliorer la mémoire Enfin, ils permettent de passer d’un mode de vie « subie » à un fonctionnement de vie « choisie ». Ce qui fait comprendre que la liste ci-dessus est loin d’être exhaustive

conditions d’application

J’ai essayé au cours de ma carrière de comprendre la conscience et ce qui permet à une technique de la révéler. J’ai ainsi trouver plusieurs choses qui avaient un point commun entre les divers techniques que j’ai étudiées ( près de 100) et cela se résume à certaines choses fondamentales :

1. Un fonctionnement basé sur l’instant présent, l’ici et maintenant

2. Un entrainement et un véritable travail collaboratif de la personne (pas la « pilule » miracle qui guérit tout sans travail)

3. Une démarche sincère de la personne ( pas poussé de le faire par un ami ou autre )

4. Des techniques qui font intervenir le corps et la respiration ( le cerveau étant considéré comme un organe)

5. Un terrain d’entrainement qui est la vie car la connaissance sans action n’a pas de sens. Donc quelque chose qui se « vit » ici et maintenant en conscience et qui est basé sur un entrainement continu et régulier

Quel que soit la méthode si elle contient ces éléments, elle a beaucoup de chance de fonctionner comme méthode de développement personnel ? Tout le reste, oubliez-le ! Ces outils permettent alors d’acquérir une méthode qui sera, pourra être utilisée de manière totalement autonome. Ils seront utilisés comme techniques thérapeutiques pour un évènement particulier de l’existence ( deuil ou épreuve ou demande de mieux être) ou vécue comme une philosophies de vie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *