L’assertivité

« Ni hérisson, ni paillasson »

« Communiquer de façon assertive, c’est exprimer ses pensées, ses sentiments et ses façons de voir par des mots ou des gestes d’une façon calme, honnête et appropriée, tout en voulant connaître les sentiments, les pensées et les façons de voir de l’autre. Ceci implique deux types de respect : le respect de soi-même en exprimant ses besoins, ses goûts, ses idées et ses droits et le respect de l’autre et reconnaissant les besoins, les goûts, les idées et les droits de l’autre. » J-M Boisvert & M Beaudry

« Le mot vient du mot anglais ASSERTIVENESS. Initié par Andrew SALTER psychologue New-yorkais dans la première moitié du siècle dernier. Développé plus récemment par Joseph Wolpe, psychiatre et professeur de médecine américain comme « Expression libre de toute émotion vis à vis d’un tiers, à l’exception de l’anxiété. »

L’assertivité est définie comme une attitude dans laquelle on est capable de s’affirmer tout en respectant autrui. Il y s’agit de se respecter soi-même en s’exprimant directement, sans détour, mais avec considération. Cela conduit à diminuer le stress personnel, à ne pas en induire chez autrui et à augmenter l’efficacité dans la plupart des situations d’entretien. Cette attitude est particulièrement importante dans toutes les situations de la vie, mais elle l’est particulièrement dans toutes les situations d’entretiens professionnels et notamment dans le management (domaine où elle est trop souvent ignorée). »

« Le concept d’assertivité a été développé aux Etats-Unis par des psychologues. Il consiste à permettre à un individu de s’affirmer en harmonie avec les autres : – en défendant son point de vue sans attaquer les autres – en exprimant librement ses sentiments – en établissant des rapports fondés sur la confiance et non sur la domination. Exprimer sa personnalité, tout en continuant d’être accepté socialement sans crainte de susciter l’hostilité de son environnement est particulièrement important dans le monde de l’entreprise. Par exemple, le travail en équipe peut souvent conduire à des situations de conflit qu’il est difficile de gérer à cause de diverses raisons (la position hiérarchique de l’interlocuteur, les différences de caractères, le savoir-être de l’entreprise…) L’assertivité, c’est l’art de savoir dire ce qu’on pense, ou dire ce qui ne va pas à quelqu’un, tout en maintenant avec lui une relation constructive »

Exemples

  1. – Pouvoir formuler et assumer un refus;
  2. – Pouvoir être en désaccord sans agressivité;
  3. – Défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres ;
  4. – Etablir des relations gagnant-gagnant ;
  5. – Être capable d’accepter le point de vue de l’autre, de changer d’avis;
  6. – Pouvoir formuler une critique et provoquer un changement de comportement;
  7. – Pouvoir accueillir la critique ;
  8. – Pouvoir faire respecter un cadre;
  9. – Formuler des demandes plutôt que des plaintes;
  10. – Pouvoir se centrer sur des faits objectifs;
  11. – Être attentif aux aspects non verbaux de la communication (ton de la voix, posture, respiration, regard, …).

« Être dans l’assertivité, c’est être capable d’une véritable communication tant avec les autres qu’avec soi-même. C’est avoir parfaitement différencié la relation de la communication…

C’est enfin associer deux qualités qui semblaient autrefois contradictoires: affirmation de soi et respect d’autrui. Après avoir longtemps prôné l’une au détriment de l’autre, c’est enfin les réunir dans ce qui fonde une réelle efficacité et un réel confort de vie pour nous-même comme pour autrui.

Même si l’assertivité semble délicate à réaliser, elle est tout à fait accessible. Le but n’est pas la perfection, mais plus modestement une progression. Et de progrès en progrès ce que nous vivons se trouve de plus en plus amélioré, que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle »

Si cela vous interesse, nous dispensons des formations dans ce domaine..prenez contact avec nous

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 9 =