Etes-vous Zèbres ?

Souvent haut perché, ils sont, les zèbres..

Le terme de « zèbre » est un mot poétique et imagé visant tout simplement à remplacer les usuels :- surdouédoué (souvent préféré à « surdoué », le « sur » véhiculant de fait une notion de supériorité dérangeante)- EIP (Enfant Intellectuellement Précoce, terme très trompeur, mais qui a la faveur des autorités françaises, sans aucun doute car très politiquement correct. C’est donc celui retenu pour les rapports & notes de l’Education Nationale, les textes de loi)- précoce, intellectuellement précoce, – HPHaut Potentiel), – HPIHaut Potentiel Iintellectuel), – HQI (Haut Quotient Intellectuel), – THQI (Très Haut Quotient Intellectuel, se rapporte généralement aux gens ayant un QI à partir de 145), – sentinelle (terme inventé par Olivier REVOL), – APIE (Atypique Personne dans l’Intelligence et l’Emotion, selon le terme inventé par Jean-François LAURENT), – HN (Hors Norme), ASPIE, – surefficient intellectuel (ou également surefficient mental)

Autant de mots pour ne décrire qu’un seul état, tous convergeant vers une même notion : la désignation d’une personne surdouée (qu’elle soit enfant ou adulte). Mais ces mots sont souvent pesants tant ils sont lourds d’idées reçues

Ce mot, « zèbre« , a été trouvé au début des années 2000 par la psychologue française Jeanne SIAUD-FACCHIN, spécialiste du surdouement, qui s’est beaucoup investie dans ce domaine. Le zèbre est unique comme chaque personne que l’on peut décrire sous cet angle, comme les rayures d’un zèbre sont différentes pour chaque animal. L’expression drôle de zèbre est aussi très adaptée pour décrire la personne qui est ainsi.

Mais au-delà des mots qui ne sauraient décrire simplement en nommant, en y apportant une description unique et rigoureuse, on retrouve dans chaque individu des comportements qui se ressemblent un peu mais jamais tout à fait. En fait, si on tente de décrire la personne ou l’individu, on a de fortes chances de se planter puisqu’il apparaît plus comme le fonctionnement d’une conscience que comme une personnalité spécifique. Et comme à ce jour, nous sommes à l’aube de découvrir ce qu’est la conscience et surtout pas par la « psy » classique, il nous reste encore un long chemin de découverte à parcourir avant d’en comprendre parfaitement la « logique » de fonctionnement. Le zèbre est le témoin de l’émergence d’un fonctionnement dicté par une conscience plutot que par un ego.

Je connais bien le sujet vu que cela fait presque 60 ans que je vis avec le drôle de zèbre que je suis et si j’en parle ici, ce n’est pas non plus pour dire que j’écris un livre sur le sujet, ce n’est pas pour parler de l’aspect « potentiel » que je compte developper dans des formations en entreprise mais c’est pour parler plutôt d’un très grand frein à l’accomplissement d’un HPi qui est le HPe. Car à cet aspect potentiel (ou intelligence pour autant qu’elle soit acceptéé dans la vision de Howard Gardner des intelligences multiples et non comme celle, limitée, qui est donnée par la psychologie et par le QI), il existe le poids d’un boulet terrible, générateur de de grandes souffrances vécues par les zèbres en général et c’est leur aspect Hautement et hyper émotif qui rend tout leur potentiel inopérant aussi haut soit-il,quand ils sont dans un état de stress ou émotionnel intense.

Le stress a en effet des effets dévastateurs sur tous les axes de leur existence, corps, émotions, comportement et mental

Il est donc impératif de bien comprendre que le challenge principal est de garder l’équilibre pour ne pas rompre la capacité de disposer d’un plein potentiel et de garder l’homésotasie. Ce qui est vrai déja pour une personne normale, l’est encore plus pour un zèbre.

C’est généralement cet état de stress qui fait passer le zèbre pour une personne idiote, immature ou ayant un comportement inadéquat devant une situation stressante. Bien qu’ils soient résilients, il existe maintes situations ou un zèbre vivra un épisode de vie de manière très perturbée alors qu’une personne normo-pensante comme on dit, ne ressentira rien. L’utilisation prépondérante du cerveau droit chez les zèbres utilise plutot le mode intuitif pour appréhender les choses et est plus dicté par le cerveau limbique, cerveau des émotions. Ce qui rend les choses différentes.

Quand on parle d’hyperémotivite, on parle d’émotivité qui est sur-intensifiée par rapport à la moyenne et aussi déplacée en excès par rapport au fait générateur. La moyenne ou la juste réaction émotionnelle tient compte également de l’endroit,de la tribus et donc doit tenir compte également des données anthropologique. La notion d’hyper émotivité est largement débattue sur les ouvrages parlant du sujet. Elle est un véritable handicap. Elle nous bloque notre potentiel, nous fait passer à côté des choses essentielles, nous empêche d’être et nous fait passer par exemple pour coupable auprès de tiers, par nos réactions curieuses et inadaptées, pire même elle nous fait réagir à l’envers de ce que nous devrions faire par exemple en se plaignant au lieu d agir et garder notre axe. Or à bien y regarder, cela n existe que lorsque nous ne sommes pas alignés dans la pleine conscience et le moment présent, c’est un piège dont notre ego se sert pour nous utiliser. J’ai mis 50 ans à me rendre compte de cela. Cette hyper émotivité est une chance incroyable quand on le sait puisqu’elle nous force à rester présent. Sinon, c’est de la souffrance garantie. Nous avons donc une constitution qui est faite pour que nous vivions exclusivement dans le moment présent. Ce qui est logique quand on sait que cette particularité (d’être zèbre) est dictée par l’emergence de notre conscience en tant que principe de fonctionnement supplantant le fonctionnement ancestral qui était, lui, dicté uniquement par la personnalité égotique, la conscience à ce moment là n’apparaissant pas encore restait dans un état plutot méditatif inopérant. Cette hyper émotivité nous fait créer des situations à contre-sens pour nous, qui ne nous avantagent pas du tout. Elle révèle notre reptilien et notre limbique et leurs pires cotés . A un moment, j’ai même réussi à déconnecter le néo cortex et je n’avais plus en moi qu’un reptilien et un limbique laissé à eux-mèmes sans plus rien pour les ramener à la « raison » tout cela juste après un choc émotionnel intense. Après quelques heures et un peu de sommeil, la « connexion » s’est rétablie et tout est rentré dans l’ordre mais ce moment a été particulièrement pénible. Cela arrive quand un gardien de souffrance tellement puissant voit arriver une situation qui pour nous protéger, nous déconnecte parce qu’il ne sait plus faire autrement. J’ai tenté de réunir sous un petit powerpoint une petite définition et des caractéristiques qui permet de mieux comprendre les zèbres et leur fonctionnement.

Donc le conseil ici est qu’il est impératif de garder un état d’équilibre et une bonne hygiène de vie. Le zèbre sera sujet au maladie nerveuse, du système intestinal ( deuxième cerveau) et surtout et c’est peut-être la chose la plus importante, le zèbre a absolument besoin d’apprendre à s’aimer malgré la conscience de soi et la conscience de son environnement, il existe et il a absolument besoin de le comprendre vraiment au risque qu’il aille vers de grandes désillusions ou problèmes ( voir l’article sur la manipulation par exemple) . Je vous invite à lire l’article suivant qui est une des (ou La) voie d’ouverture pour y arriver.

Demain, le zèbre deviendra la norme et la société à dès aujourd’hui un challenge d’adaptation à faire pour pouvoir gerer ces nouvelles potentialités au sein des entreprises, des groupes et cela constitue aussi l’emergence et la mise en place de toute sorte de dispositifs qui permettront d’adapter la mise en place des formidables potentiels qui apparaissent.

https://www.exclusiverh.com/articles/logiciel-gestion-talents/demain-les-profils-atypiques-seront-la-norme.htm

Et pour continuer..Le zèbre à souvent une lacune qui est son manque d’amour pour lui-même. Cela est un frein à l’exploitation complète de sa potentialité. Je vous propose de continuer cet article avec l’article sur l’amour de soi

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =